Devenir végétarienne?

Une question un peu existentielle mais importante à mes yeux tant l’alimentation actuelle est bouleversée par la surproduction et l’agriculture intensive…Mais là ne sera pas le sujet de ce post.

Julie, ma sœur avec qui je partage ce blog, a fait le choix du végétarisme il y a quelques années déjà. Ayant vécue auprès d’elle pendant un peu moins de deux ans à Dubaï, j’ai pu me familiariser avec sa cuisine et les bienfaits qu’elle en a tirait en devenant végétarienne: des repas plus équilibrés et variés avec le remplacement des protéines animales par des végétales tout aussi nutritives pour notre organisme.

Elle a réussi à créer une cuisine végétarienne goûtée et colorée qui a même laissé mon papa pantois, lui qui est un inconditionnel d’un bon morceau de viande! Je me souviens d’un repas en famille où elle avait fait des spaghetti Bolognaise. Mon père tout heureux d’avoir sa dose de viande s’est régalé de ce plat. Une fois terminée, on lui a appris qu’il s’agissait de soja… Il a fait la moue quelques secondes mais s’est dit impressionné de ne pas voir la différence avec de la viande animale.

Je me posais alors la question de si cette nouvelle alimentation me conviendrait? J’apprécie la viande de manière générale bien que je n’en mange pas tous les jours. Mais de là à devenir totalement végétarienne, je n’en étais pas sûre. Je me suis donc lancée pour défi de réduire la viande au minimum, soit une à deux fois par semaine et de me procurer mes protéines ailleurs: œufs à raison de 2 fois par semaine, légumineuses telles que pois chiches, haricots blancs, lentilles vertes ou corail une fois par jour en remplacement du riz ou des pâtes, soja sous la forme de yaourts ou de tofu ainsi que l’avoine, céréales riche en protéine, que je consomme au petit-déjeuner en porridge ou sous forme de granola.

Julie a développé plusieurs manières d’accommoder ces protéines végétales et elle présentera quelques unes de ces recettes au fil de ce blog.

Quant à moi, bien que n’étant pas encore totalement végétarienne, je prends conscience chaque jour (et mon corps me le dit!) que nous devons tendre vers ce type d’alimentation aussi bien pour notre bien-être personnel mais également pour le devenir de notre monde. Il est primordial de se nourrir plus simplement et sainement tant notre environnement est perturbé par une multitude de problèmes, pour certains néfastes.

Ce thème sera abordé sous différents angles tout au long de notre blog. N’hésitez pas à partager vos expériences pour ceux et celles qui ont fait la transition vers cette alimentation.

Pascale

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s